LA FAMILLE  POUR  JESUS

Description: i Love Peres:Users:iLovePeres:Desktop:2012-12-24:2012-12-24 MD1.jpg

Père Melvin Doucette

Ile-du-Prince-Edouard Canada

 

 

«Que la Sainte Vierge Marie, dont je suis le fidèle serviteur, vous dispense toute sa protection en 2013»

 

 

Isidore Grao

Interview du Père Melvin Doucette le 24 décembre 2012

www.lavoixdecartier.com

 

IG : Bonjour Mon Père. Déjà deux ans que vous avez bien voulu accorder une interview au journal électronique «lavoixdecartier.com». Dans cette précédente interview que vous aviez accordé le 24 septembre 2010 (et que vous retrouverez dans le journal), nous avions fait connaissance, évoquer votre enfance avec vos parents, votre passé de missionnaire africain où votre don de guérison de maladie vous fut révélé, à votre arrivée à l’Ile du Prince Edouard (Canada). Homme de foi et plein d’énergie vous n’hésitez pas à voyager dans toutes les parties du globe. On peut dire qu’avec votre bâton de pèlerin vous ne cessez de parcourir le monde ! A quelles fins tous ces déplacements ?

PM : A faire connaître et dispenser la parole de DIEU.

IG : Vous avez aussi, et ce sans aucune aide officielle, entrepris l’édification, non loin de Tignish, d’une chapelle destinée à accueillir les cœurs en quête de paix intérieure. Pouvez-vous nous dire à quelle destination vous réservez cette chapelle, qui de prime abord à l’air assez isolée et donc éloignée de la société ?

PM : La petite chapelle, qui se construit lentement, (pour des raisons financières) accueille tous les pèlerins qui viennent écouter la parole de DIEU. Se déroulent aussi des retraites, de même qu’elle sert à recevoir un ministère de guérison.

IG : Mais à l’heure actuelle, vous avez entamé un projet encore plus important, celui de créer au sein de l’Eglise une communauté appelée «communauté des familles pour Jésus». Cette communauté vous la définissez comme suit : «Comme un mouvement fondamental pour les peuples chrétiens «mari et femme» qui ont reçu le sacrement saint du mariage et qui sont fidèles à leurs vœux, vous ajoutez : «puisque le mariage est un engagement solennel entre deux personnes qui forment une communauté, leur union est donc une communauté par alliance chrétienne».

IG : Qu’attendez-vous de cette nouvelle communauté ?

PM : Mon action fait suite à la demande du Saint Père Benoit XVI sur la nouvelle évangélisation  Jésus veut établir un mouvement laïc axé sur les familles, et en particulier les couples de chrétien. Il veut former des groupes de familles qui s’attachent à lui et le suivent non pas comme des religieux mais comme des chrétiens laïcs. Partout où un couple du mouvement est présent, la communauté est présente aussi.

Nous appellerons toutefois cette communauté « Famille pour Jésus» nom que Jésus lui-même m’a révélé.

 

IG : Comment se formaliseront leurs actions ?

 

PM : Chaque groupe vivra une spiritualité totale adaptée aux familles et basée sur la fameuse parole de Jésus :

« Là où deux ou trois s’assemblent en mon nom, je suis au milieu d’eux (Mathieu 18.20).

Les couples demandent librement d’adhérer au mouvement «des Familles de Jésus» et suivent une période de probation avant d’être acceptés comme membres à part entière. Pour devenir membres, ils feront à DIEU la promesse d’être fidèles à la Constitution et de se conformer aux obligations de leurs membres. Ils doivent fréquenter l’église régulièrement et soutenir leur paroisse. Ils s’efforceront d’amener la «la civilisation de l’amour». Ils lutteront contre les formes actuelles d’immoralité comme l’euthanasie, l’avortement, et tous les autres maux qui nuisent au mariage.

 

Ces Familles pour Jésus  ont pour but d’aider les couples à vivre en chrétiens engagés, imprégnés de l’Esprit de Jésus, et désireux d’œuvrer à christianiser leur foyer, leur collectivité et leur milieu de travail. Ils peuvent aussi donner de leur temps pour aider les pauvres, les malades, les vieillards, les moins nantis de leur collectivité. Ils peuvent aussi s’occuper d’autres enjeux comme ceux des droits à la personne, de la justice pour tous, ou l’amélioration de l’ordre politique, économique et social.

 

 Tous les couples qui désirent entrer dans les Familles pour Jésus consacreront une soirée par semaine durant toute une année pour être initiés à cette communauté. Ils suivront une formation comportant des séminaires, des cours, des causeries, des groupes de discussion, des ateliers et des retraites. Les Frères et les Sœurs de Jésus guideront ces couples dans ces rassemblements de prière, d’étude religieuse et de formation spirituelle, ainsi que dans leur apostolat, leur travail de collaboration et le partage de leur vie. Les candidats accueilleront volontiers chez eux les Frères et les Sœurs de Jésus. Il n’y aura aucune obligation financière. À la fin de son année de formation, un couple peut présenter sa demande d’admission dans les Familles pour Jésus.

 

IG : Dans un de vos textes on retrouve cette définition de la notion de «Famille de Jésus». Ces familles ont pour but d’aider les couples à vivre en chrétiens engagés et désireux d’œuvrer à christianiser leur foyer, leur collectivité et leur travail. Si j’ai bien compris votre message ce serait de répandre et de démultiplier la parole d’une matière externe à l’église qui est la maison de Dieu l’intérieur étant réservé à la mission du prêtre.

 

PM : Il s’agit en l’occurrence d’évangéliser, de répandre la parole de Jésus à travers toutes les occasions que nous offrent la vie, à ceux qui soient donnés de vivre en couples chrétiens engagés.

 

IG. Sur cette action des familles de Jésus comment concevriez-vous le rôle des enfants ?

 

PM : Le rôle des parents est d’évangéliser et de répandre la parole de Jésus en toutes occasions et ce dès l’éducation des jeunes esprits afin qu’ils leur soient plus tard de vivre à leur tour en couples chrétiens et engagés. Les parents, mari et femme, élèveront donc leurs enfants dans la chrétienté, en suivant l’exemple de la Sainte Famille.

 

IG : D’une manière générale, quelle différence faites vous entre les mots de couples et de mariage ?

 

PM : Pour moi le couple est un homme et une femme mariés, ils sont pareils, donc je ne fais aucune différence.

 

IG : Actuellement, en France un grand débat anime la société, c’est celui du mariage entre des personnes de même sexe. Pourtant le code civil ne reconnaît le mariage qu’entre deux êtres de sexes opposés. Qu’en pensez-vous ? Vous qui habitez une nation dans laquelle le mariage entre personnes de même sexe est autorisé par la loi on parle d’ailleurs de nombreux américains (pays voisins du canada) qui viennent en Colombie Britannique pour s’épouser !

 

PM : Au Canada , toutes les provinces ont permis le mariage entre des personnes de même sexe. C’est une loi fédérale qui s’impose. Mais le mariage est réservé à mon avis à un homme et à une femme qui désirent fonder une famille et avoir des enfants. Ce qui n’est pas le même cas entre des personnes du même sexe, qui devront faire appel à des tierces personnes pour éventuellement réaliser ce vœu d’enfant. Mais là surgissent de nouvelles questions, telle que la qualité de la descendance.
Mais je connais des personnes homosexuelles qui vivent seules car elles savent qu’elles ne pourront pas se marier si elles veulent à continuer à vivre en chrétiens en assistant à la messe et en communiant.

Leur péché réside dans leur sexualité. Mais ils peuvent rester dans leur âme de vrais chrétiens.

 

IG : Que pensez-vous du comportement du Cardinal André Vingt-Trois, président de la conférence des évêques de France qui a laissé entendre que pour le déroulement prochain en France, le 13 janvier 2013, d’une manifestation contre le «mariage pour tous» qu’il irait saluer les manifestations mais sans participer au motif, déclare-t-il, «qu’il n’est pas un acteur politique, ni un organisateur de manifestations, son rôle est de donner des repères et non d’organiser l’action publique» ?

 

PM : Le Cardinal André Vingt-Trois n’est pas en faveur du mariage pour tous, c’est à dire des personnes de même sexe. Il ne peut participer au déroulement de la manifestation. Mais le fait de venir saluer les manifestants est significatif  de son intérêt pour la chose.

 

PM : En conclusion, je souhaite  que les familles pour Jésus puissent, avec l’aide de la future communauté des hommes et des femmes contemplatifs, agir pour répandre l’amour de Jésus pour la nouvelle évangélisation. Amen.

 

 

 

 

 

 

Isolé sur quelques arpents de neige (selon la célèbre expression de Voltaire), on découvre un petit havre de paix qui se construit pierres par pierres. C’est un projet du Père Melvin que ce petit sanctuaire bâti à la gloire de Notre Dame de l’Ile du Prince Edouard et qui malgré de grandes difficultés surtout financières vous accueillera, dans un cadre grandiose, non loin de la baie Miramichi Bay. De l’autre côté de la baie on aperçoit les côtes du Nouveau Brunswick.

 

A votre guise, vous pourrez :

 

-       Assister à la Sainte messe qui est donnée tous les mercredis et jeudis à 9h30

-       Participer à des chapelets et des messes de guérison. En règle générale ces dernières sont organisées après accord du père Melvin le premier vendredi de chaque mois 

-       Participer à des retraites

 

L’adresse du petit sanctuaire est la suivante :

 

1704 Palmer Road

RR2

TIGNISH (PE)

COB 2B0              

Canada

 

 

Description: i Love Peres:Users:iLovePeres:Desktop:2012-12-24:2012-12-24 MD2.jpg

 

 

Coordonnées  du Père Melvin :

 

Email : melvin.doucette@bellaliant.net

 

Téléphone : 902 882 2004

 

Site anglophone : www.ourladyofpei.com

 

 

Tous les dons sont les bienvenus.