DILUN ISTOURIC

 

« Oublier le passé, c’est se condamner à le revivre »

 

THIERRY JAN

 

ÉDITORIAL DU LUNDI 21 MAI 2012

 

 

 

 

 

 

 

Isidore Grao

Le, 20 mai 2012

www.lavoixdecartier.com

 

 

                                          

Jésus est monté au ciel, c’était nécessaire, prévu et dans le plan de Dieu, il doit après ces quarante jours parmi ses apôtres, leur envoyer la lumière de l’esprit saint et donc retourner vers son Père. A ce sujet il y a une querelle entre orthodoxes et chrétiens sur la nature du saint Esprit, vient-il à la fois du Père et du Fils ou émane t-il seulement du Père selon la thèse de Constantinople ? Le Fils selon cette dernière ne serait plus un lien entre son Père et nous et pourquoi y aurait-il alors l’Ascension ? C’est tout un débat, lequel n’a jamais vraiment été tranché, des Conciles ont défendu telle ou telle thèse et aujourd’hui encore, la question reste posée. Cette semaine nous nous enfoncerons dans la Ligurie, dans l’Italie afin de découvrir un lieu d’apparition mariale hélas très peu connu. Nous allons essayer, à travers ce reportage, de vous le faire connaître et vous donner l’envie d’y aller. Balestrino est à 80 kilomètres de la frontière Française, soit  un jet de pierre avec l’autoroute dei fiori.

 

T Jan.

Description: 2012-05-20 Article DILUN ISTOURIC NUMERO 16 Thierry Jan Ascencion.jpg Description: 2012-05-20 Article DILUN ISTOURIC NUMERO 16 Thierry Jan Pentecote.jpg

                                                           

BALESTRINO

 

 

 Un lieu de pèlerinage provoque toujours un immense séisme salutaire dans votre âme. Vous ressentez ainsi une sensation de bien être et d’apaisement. Certains parleront de ressourcement, d’autres et j’en suis, d’une espèce de grand « nettoyage » et de paix intérieure. C’est peut-être après tout, ici le premier miracle, cette réconciliation avec vous-même. Balestrino est un lieu privilégié et y faire ses dévotions une immense grâce de Dieu. Ce petit village italien, situé à une trentaine de kilomètres d’Albenga mérite à lui seul le voyage. Nous nous trouvons dans cette campagne ligurienne où les monts et collines, vous invitent à la méditation. Les oliviers, les chênes liège et une végétation luxuriante sont les décors impressionnistes des céans. La route étroite et tortueuse, ajoute à ce paysage une touche de beauté sauvage. Balestrino au détour d’un énième virage, d’une énième épingle à cheveux, nous apparaît, mais c’est le vieux village avec ses deux chapelles et son fort, le tout hélas déserté suite à un tremblement de terre. On ne peut y entrer, car les ruines menacent. Le nouveau village a été construit un peu plus haut, c’est là qu’habite Caterina, à qui la Madone a apparue le 5 octobre 1949. On poursuit notre chemin, cette fois un sentier forestier, afin de se rendre au sanctuaire du Monte Croce, situé sur un plateau à 756 mètres. Si la petite chapelle est modeste, le chemin du rosaire, tout en mosaïque est à chacune de ses stations, une occasion d’exprimer sa FOI. Il a été pour une grande partie offert par les pèlerins Français. Outre la dimension mariale, laquelle est la raison première de ce pèlerinage, il convient de souligner la beauté époustouflante du panorama. Après avoir monté, soit à genoux, soit à pieds les escaliers qui mènent à l’oratoire de la vierge, vous pourrez admirer un point de vue qui porte du capo di Noli, passant par Cériale, Loano et Albenga que l’on distingue vers l’ouest. A l’horizon, dans la brume se dessine Gênes. Les Cinq Terres, étirent leur trait vers le lointain. Par temps clair on peut apercevoir la Corse sur notre droite et l’île d’Elbe sur la gauche. Le visiteur restera pétrifié devant ce spectacle de la beauté et surtout du silence. Balestrino laissera dans votre âme des traces indélébiles et la grâce ou le miracle, à coup sûr se produira en vous, ne serait-ce qu’une réconciliation intérieure. Allez à Balestrino, vous en rapporterez un trésor que ni le temps, ni la rouille ne pourront corrompre, car il sera d’airain et imputrescible.

 

T Jan.

 

 File written by Adobe Photoshop® 4.0

 

File written by Adobe Photoshop® 4.0

 

 

 

Renseignements : thierry_j06@yahoo.fr

 

Deuxième année de parution