L’AFFAIRE WOERTH - BETTENCOURT

L’IMBROGLIO POLITICO-JURIDIQUE FRANÇAIS

Description: iLovePeres:Documents:LaVoixDeCartier Site web:new site:Page 2:Articles & photos:2010-07-29 Article l'affaire Woerth-Bettancourt l'imbroglio politico-juridique francais Photo 1.jpg

 

 

Isidore Grao

 

Nice le jeudi 29 juillet 2010

 

Liliane Bettancourt, actionnaire principale du groupe l’Oréal, est considérée comme la première fortune de France.

Agée de 87 ans, elle aurait donné entre 2001 et 2007 près d’un milliard d’euros à son ami, le photographe François-Marie Barnier.

Inquiète par le montant de ses sommes, sa fille, Françoise Bettancourt, saisit la Justice le 19 décembre 2007 en évoquant un « abus de faiblesse » de sa mère.

Elle porte plainte contre le photographe mais comme elle pense qu’elle sera déboutée de son action entame tout de suite une nouvelle action judiciaire auprès du Juge des tutelles.

 

Le problème sera de savoir si cette demande de mise sous protection de Mme Liliane Bettancourt est recevable car cette dernière n’a jamais voulu accepter un examen médical pour apprécier l’état de ses capacités.

 

Selon l’hebdomadaire Le Point : « les avocats de Françoise Bettancourt lui ont suggéré, dans leur requête, de demander au tribunal de Nanterre la communication du dossier pénal relatif aux dons effectués en faveur de François Marie Barnier, (PHOTO) dans la mesure où celui-ci contient de nombreux éléments susceptibles d’attester la dégradation de l’état de santé de Liliane Bettancourt ».

 

Soudain le dossier prend une autre tournure, plus politique cette fois. On apprend  par le site-internet Mediapart que la comptable de la famille Bettancourt, Mme C. Thibout  aurait retiré de la banque des sommes de 50 000 euros destinées à des dons pour le parti de droite UMP ( le parti dont est issu le Président Sarkosy).

On apprend aussi que le majordome de la maison M. Bonnefoy (dont le traitement mensuel avoisinait les 8 000 euros) aurait enregistré des dizaines d’heures de conversations.
 
Ces conversations émanent de l’entourage immédiat de Mme Bettancourt dont celles du Directeur Général, de la Société Clyméne, gestionnaire de la fortune, Patrice De Maistre.
 

Patrice de Maistre a, à l’époque, comme collaboratrice Mme F. Woerth, épouse de l’ancien ministre du Budget (donc chargé tout particulièrement de la fiscalité des français).


Éric Woerth est en même temps le trésorier du parti politique UMP. A ce titre, il a été en 2007, président de l’Association de financement pour la campagne de Nicolas Sarkosy. Sa mission fut un succès puisque le candidat Sarkosy a reçu 9 125 105 euros de dons de personnes physiques, sans commune mesure avec les 743 432 euros reçues par sa rivale, Ségolène Royal.

 

Les députés de la Gauche crient alors au conflit d’intérêt. Mme Woerth démissionnera plus tard, le 25 juin 2010, de ses fonctions de gestionnaire de fortune auprès de M. De Maistre.


On reprocherait à M. Woerth d’avoir fait embaucher sa femme dans cette société de gestion de fortune alors que lui-même occupait encore les fonctions de Ministre du Budget.

Ce qu’il nie farouchement.

 

Mais il reconnait avoir demandé à M. De Maistre de bien vouloir recevoir son épouse pour parler de carrière professionnelle.

 

De nouvelles révélations sont distillées au jour le jour et sont diffusées par les médias !

 

Le problème sur le plan politique, c’est que M. Woerth après avoir été Ministre du Budget a été nommé au Ministère du Travail, après le remaniement consécutif à la « défaite des élections régionales » pour mener à bien la réforme des retraites, tant désirée par le Président Sarkosy.

Cette réforme devrait porter l’âge de départ à la retraite de 60 à 62 ans, allonger la période des cotisations, mettre sur le même pied d’égalité secteur public et secteur public.

 

Depuis un siècle, L’Oréal s’est engagé dans l’aventure de la beauté, pour devenir aujourd’hui le leader mondial de l’industrie des cosmétiques.

 

Tout cela alors que les principaux syndicats, CGT, CFDT, FO et une grande majorité des parties de gauche sont hostiles au projet gouvernemental. Le printemps a vu se développer de nombreuses grèves, et on annonce sur ce plan, un automne tout aussi agité !

Le texte gouvernemental, approuvé en conseil ministériel, vient d’être présenté à l’Assemblée Nationale pour une première lecture et ira ensuite au Sénat !

 

C’est dire si le dossier est brulant et si le Président a besoin de toutes les compétences que l’on reconnait à son Ministre du Travail.


Récemment le Ministre Woerth a démissionné de ses fonctions de trésorier de l’UMP, (comme l’avait fortement suggéré le président Sarkosy, lors de son intervention télévisée du 12 juillet).

Il devrait être entendu par la justice incessamment. Il faut rappeler qu’en sa qualité de Ministre du

Budget, M. Woerth s’était illustré en luttant contre l’évasion fiscale et en appelant les contribuables français ayant des avoirs à l’étranger non déclarés à régulariser leur situation avant la fin de l’année 2008 sous peine de sanctions.

Il a affirmé aussi détenir le nom de 3 000 contribuables détenteurs de comptes dans des banques suisses, dont une partie correspond très probablement à de l’évasion fiscale.

 

La Brigade Financière (qui reprocherait à l’intéressée la possession de 2 comptes bancaires en suisse non déclarés au fisc français ainsi que d’être propriétaire d’une ile près des Seychelles, toujours non déclarée) s’est déplacée au domicile de Mme Liliane Bettancourt, eu égard à son âge, pour l’interroger.
 
Selon les médias elle aurait reconnu avoir versé des sommes d’argent au parti UMP, mais ne pas se rappeler d’avoir rencontré M. Woerth.

 

Commentaires :

 

1- Qu’est-ce qu’un conflit d’intérêt ?

 

C’est une situation dans laquelle une personne animée d’une mission d’intérêt général (exemple : un fonctionnaire, un ministre, un expert, un cadre ou un dirigeant d’entreprise) se trouve confronté avec des intérêts personnels dans le cadre de cette même mission. De tels intérêts en concurrence peuvent mettre en difficulté la neutralité voire l’impartialité de cette personne !


A noter que même s’il n’existe aucune preuve d’actes préjudiciables, un conflit d’intérêt supposé peut créer une situation délicate pour cette personne dont la crédibilité risquera d’être mise en question.

 

 

2- Le point de vue de 2 Ministres d’orientation politique différente :

 

Le Ministre Patrick Devedjian, Ministre de droite et avocat de profession déclare :

« N’avoir jamais vu de mélange des genres quand il était à la tête de l’UMP avec M.Woerth comme trésorier. Il faut légiférer sur la question du conflit d’intérêts, en France. C’est quelque chose qui a été souvent négligé. »

 

L’ex-Garde des Sceaux, Élisabeth Guigou, ex-Ministre de gauche, regrette que le Parlement n’ait pas été saisi de ce conflit d’intérêts avéré.

Et d'ajouter : « Dans cette affaire, il y a ce au regard de la morale et de l’éthique politique. »


Elle exclut toute participation socialiste à la « commission sur les conflits d’intérêts » dont Nicolas Sarkosy a annoncé la création prochaine lors de son intervention télévisée du 12 juillet.qui est avéré, le conflit d’intérêts qui est absolument choquant «C’est, dit-elle, à la Commission d’enquête parlementaire de faire ce travail ! »

 




______________________________

Écrivez-nous: Questions, suggestions, commentaires? journal@lavoixdecartier.com
______________________________
Isidore Grao, La Voix De Cartier ©2011 Tous droits réservés.
Le contenu du site web (« le site web et le journal »), incluant les textes, les graphiques et le code source (« le matériel »), est protégé par des lois Française et étrangères sur le droit d'auteur et la propriété intellectuelle.